26.05 2020

La presse suisse va-t-elle disparaître ?

Presse en Suisse
Image La presse suisse va-t-elle disparaître ?

Pas besoin de lire les journaux pour percevoir la difficulté de la presse actuelle. A cause des informations consultables sur le net, le journal imprimé est de moins en moins en vogue. Aux Etats-Unis, certains quotidiens ont même disparu à cause de cette évolution de l'internet. Cette lente agonie se propage et atteint actuellement l'Europe. La presse suisse va-t-elle survivre ou va-t-elle disparaître ? Nous vous invitons à poser les yeux sur cet article pour en savoir plus sur le sujet.

Le papier a fait son temps

Les grands groupes d'éditions observent les habitudes de leurs concitoyens. Ils constatent que ces derniers ont de moins en moins besoin de la presse imprimée pour s'informer. L'Agefi se vide peu à peu de ses collaborateurs et la presse suisse a de moins en moins de journalistes. Cela est dû au fait que les individus préfèrent lire les articles sur internet.

D'autre part, les éditions spéciales ne font pas beaucoup d'effets comparé aux journaux télévisés. Le public qui souhaite toujours s'informer au jour le jour et à la minute près ne trouve aucun intérêt à lire le journal puisqu'il s'informe déjà par le biais des médias audiovisuels. En plus de l'internet, l'autre grand ennemi de la presse est l'audiovisuel.

Les manques causés par la perte du public

En plus de la perte de ses lecteurs, qui constituent la principale source de revenus des quotidiens, la presse a de moins en moins de sponsors. En effet, ses recettes publicitaires se sont effondrées d'environ 60%, soit un manque à gagner de 993 millions de francs pour les journaux payants. Selon les statistiques françaises, ce manque pourrait provoquer la chute des journaux payants d'ici 2025.

Selon certaines études, les médias traditionnels ont beaucoup de mal à se rattraper dans leurs pertes. Ces pertes sont devenues les gains des grandes entreprises Facebook et Google. Les publicités ont plus d'influence chez le public d'internet. C'est pourquoi les sponsors de la presse écrite se font rares. Cela explique le fait qu'il existe de moins en moins de publicités dans les revues quotidiennes.

Solution pour permettre le retour de la presse écrite suisse

Bien que les statistiques françaises estiment que la presse suisse va bientôt disparaître dans cette nouvelle décennie, il n'est pas trop tard pour essayer de la sauver. Comme les géants d'internet ont pris la plupart des grands sponsors, la meilleure solution serait de s'associer avec ces acteurs. Cela va permettre à la presse suisse de remonter la pente et de combler ses pertes.

D'autre part, certains grands groupes ont déjà tenté de suivre les annonceurs et essayé de diversifier leurs activités. Par les investissements dans l'e-commerce, les journaux présentent de nos jours des articles de ventes afin que ces publicités puissent leur affecter du profit. A part les publicités sur internet, ils effectuent des fonds spéciaux afin de mettre en place une transition numérique. Cela n'aide pas totalement la presse écrite mais a pour but de laisser survivre l'entreprise de média traditionnel.